Vers le portail
téléchargements


Notes et bibliographie



  1. notes
    "Lorsque j'ai pris connaissance jusqu'à un certain degré de la constance et de la continuité des phénomènes, j'en déduis une loi empirique et je la prescris aux futurs phénomènes. Si loi et phénomène concordent complètement par la suite, j'ai gagné ; s'ils ne concordent pas tout à fait, je suis rendu aux circonstances des cas isolés, et contraint à chercher de nouvelles conditions sous lesquelles je présenter les expériences contradictoires avec plus de pureté ; mais si parfois, dans les mêmes circonstances, il se présente un cas qui contredise ma loi, je vois que je dois faire avancer le travail et chercher un point de vue plus élevé. (...) Ce que nous aurions à présenter de notre travail serait donc :

    1) le phénomène empirique - que tout homme perçoit dans la nature, et qui ensuite est élevé au rang de
    2) phénomène scientifique - par des expériences, tandis qu'on le présente dans d'autres circonstances et sous d'autres conditions que celles où on l'a tout d'abord connu, et dans une succession plus ou moins heureuse.
    3) le phénomène pur - est finalement là, résultat de tous les acquis et de toutes les expériences. Il ne peut jamais être isolé, mais apparaît dans une succession continue des phénomènes. Pour le présenter, l'esprit humain détermine ce qui est empiriquement chancelant, exclut tout ce qui est fortuit, écarte tout ce qui est impur, démêle ce qui est confus et même découvre ce qui est inconnu. (...)"
    extrait de Expérience vécue et science*

  • Euclide, mathématicien grec ~IIIème siècle. Fondateur de l'école de mathématiques d'Alexandrie.

  • Schopenhauer, Arthur, philosophe allemand (Dantzig, 1788-Francfort, 1860) en plus de tous ce que vous pourrez trouver dans un dictionnaire courant, sachez que Schopenhauer fut un ardent défenseur de Goethe et l'auteur de Textes sur la vue et sur les couleurs. On peut trouver dans son oeuvre de nombreuses références à Goethe qu'il admirait : par exemple, dans les Parerga et Paralipomena, "Goethe possédait la vue fidèle à elle-même et objective, de la nature des choses ; Newton n'était qu'un mathématicien, ne s'empressant toujours que de mesurer et de calculer, et posant dans ce but une théorie taillé de toute pièces, après s'être prononcé d'après une observation superficielle du phénomène. Ceci est la vérité : grimacez comme vous voudrez !"


  1. Bibliographie sélective

     

     

    GOETHE, Johann Wolfgang von, Traité des couleurs, trad. H. Bideau, Paris, Triades, 1980
    Zur Farbenlehre : Sämtliche Werke. Briefe, Tägebücher und Gespräche, 40 volumes, Francfort-sur-le-Main, Deutscher Klassiker Verlag, vol. 23/1 et 23/2
    Poésies, 2 vol. , trad. R . Ayrault, Paris, Aubier, 1951
    Goethe Schiller, correspondance, 2 vol., trad. L. Herr, Paris, Gallimard, 1994
    Conversations de Goethe avec Eckermann, trad. Jean Chuzeville (1949), Paris, Gallimard, 1994
    Correspondance Goethe-Schiller, t. I et II, trad. Lucien Herr, Paris, Gallimard, 1994
    Voyage en Italie, trad. Maurice Mutterer, Genève-Paris, Slatkine Reprints, 1990
    La métamorphose des plantes et autres écrits botaniques, trad. Henriette Bideau et Geneviève Bideau


     

    philosophie

    ELIE, Maurice, Lumière, couleurs et nature, Paris, J. Vrin, 1993

    DIDEROT, Denis, Lettre sur les aveugles (à l'usage de ceux qui voient),Paris, Garnier Flammarion, 1972

    LACOSTE, Jean, Goethe Science et Philosophie, Paris, P.U.F. , 1997

    LEFEBVRE, Armelle B. et MARTELAERE, Jean de, La querelle Goethe - Newton, La Lumière, revue Autrement, 1986

    SCHOPENHAUER, Arthur, Le Monde comme représentation et comme volonté, Paris, P. U. F., 1966, Textes sur la vue et sur les couleurs, trad. M. Elie, Librairie philosophique, J. Vrin, 1986

    SCHRÖDINGER, Erwin, Physique quantique et représentation du monde, Paris, Seuil , 1992

    VOLTAIRE, Lettres philosophiques , Paris, Garnier Flammarion , 1964

     

    rapports des couleurs et du langage

    GLEASON, H. A. , Structure du spectre ou structure de la langue ? Anthologie philosophique , Hachette

    LE RIDER, Jacques, Les couleurs et les mots, Paris, P.U.F. , 1997

    WITTGENSTEIN, Ludwig, Remarques sur les couleurs, trad. G. Granel, Mauvezin, Trans-Europ-Repress , 1983

     

    physique

    BLAY, Michel, La Conceptualisation Newtonienne des Phénomènes de la Couleur, Vrin, Paris

    D'ESPAGNAT, Bernard, Physique et Réalité, Diderot Multimédia, 1998

    DÉRIBÉRÉ, Maurice, La couleur, Paris, P. U. F. , 1964

    DOURGNON, Jean, KOWALISKI, Paul, La reproduction des couleurs, Paris, P. U. F. , 1951

    MEYBECK, Jean, Les colorants, Paris , P. U. F. , 1943

    PRAT, Roland, L'optique, Paris, Seuil , 1962

    TERRIEN, Jean, La spectroscopie, Paris, P. U. F., 1952

     

    histoire

    BRUSATIN, Manlio, Histoire des couleurs, Paris, Flammarion, 1986

    MICHÉA, René, Les travaux scientifiques de Goethe, Aubier Montaigne, 1943

    MAITTE, Bernard, La lumière, Paris, Seuil , 1981

    Actes du colloque organisé par Philippe Junod et Michel Pastoureau à l'Université de Lausanne, les 25,27 juin 1992, La couleur - regards croisés sur la couleur, du Moyen Age au XXème siècle, 4ème Cahiers du Léopard d'or , 1994

    ROSMORDUC, Jean, Une histoire de la physique et de la chimie , de Thalès à Einstein, Paris , Seuil, 1985

     

    sociologie

    PASTOUREAU, Michel, Dictionnaire des couleurs de notre temps , symbolique et société, Paris, Bonneton, 1992

    WATZLAVICK, Paul, La réalité de la réalité, Paris, Seuil, 1978

     

    Divers

    LUCRECE, La nature des choses, trad. Chantal Labre, Arléa, 1995

    MARX, Ellen, Méditer la couleur, Paris, Pierre Zech Editeur, 1989

    TANIZAKI Jun'ichirô, éloge de l'ombre, trad. R. Sieffert, ALC, 1977

 

page d'accueil

 

© Textes et images : Jean-Christophe Sekinger 1997 - 2017